NOUVEAU : le Coderpa a vécu… il est remplacé par le CDCA « Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie »

Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie

« Art. D.149-1. – Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie, institué par l’article L.149-1, est une instance consultative composée des deux formations spécialisées suivantes : 9 septembre 2016 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 15 sur 100
«1. Une formation spécialisée pour les questions relatives aux personnes âgées;
«2. Une formation spécialisée pour les questions relatives aux personnes handicapées.
«La formation plénière réunit les membres de ces deux formations spécialisées.
Lire le décret

 

L’actualité des rencontres et salons

♦ Samedi 9 avril
Café des aidants : Comment détecter les signes d’épuisement chez l’aidant ?
A l’Arcature – de 10h à 11h30 1, rue Charles-Jean Brillard – 77000 VAUX LE PENIL

♦ Mercredi 13 avril
Prévention des AVC (Accidents Vasculaires Cérébraux)
Au complexe sportif Jacques Marinelli – de 10h à 12h00 2, rue Doré – 77000 Melun
En savoir + sur les conférences organisées par la MSA et le Clic Rivage de Melun

12 avril
« Bien vivre dans son assiette » pour allier alimentation saine et plaisir
Organisé par le PRIF au Centre social Françoise Dolto de Savigny-le-Temple,
Contact : 01 64 10 51 94

Ateliers du PRIF pour bien vivre sa retraite ! (Prévention Retraite IDF)
La retraite, c’est une nouvelle étape de la vie : pour la vivre pleinement au quotidien, le PRIF vous propose des ateliers pratiques. Moments d’échange et de convivialité autour d’un intervenant professionnel, ils permettent d’adopter les bons réflexes, de gagner en confiance. Nous vous proposons des ateliers Mémoire ; des ateliers du Bien Vieillir ; des ateliers Equilibre en mouvement ; des ateliers D-Marche ; des ateliers Bien chez soi ; des ateliers Bien dans son assiette ; des ateliers Tremplin… Consulter le calendrier de conférences
S’inscrire sur le site du PRIF

Seniors, entraînez votre cerveau : Allô Docteurs :  ! En savoir +

Du serment d’Hippocrate, aux manifestations des médecins

Du serment d’Hippocrate, aux manifestations des médecins… « Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ».

Calendrier de la généralisation du Tiers-Payant

Cette citation du serment d’Hippocrate, actualisé en 1996 par l’ordre des médecins, ne semble pas être le premier souci de ces médecins qui ont prêté ce serment et qui manifestaient récemment. Dans les revendications des médecins, nous ne voyons jamais apparaître l’intérêt de la santé, ni celui des patients. Nous comprenons bien que la vie des médecins généralistes est souvent difficile et que tout travail mérite salaire. Force est de constater que, le plus souvent, les revenus des médecins n’inspirent pas la pitié, en moyenne 6600€ par mois.
Nous vivons actuellement des contraintes fortes sur l’emploi, sur les salaires. Le chômage est plus haut que jamais. Trop de Français ont du mal à « joindre les deux bouts » et, quand il faut choisir entre le loyer, la nourriture et se soigner, c’est trop souvent sur les soins que les économies se font ! Nous comprenons que le médecin puisse craindre la dévalorisation symbolique de son travail, face à des patients qui n’auraient rien à payer pour la visite… Ce faisant, les médecins  n’oublieraient-il pas que les mutuelles coûtent cher ! Que le tiers-payant conduise certains patients à « abuser » des soins, c’est possible, mais quelle est la valeur d’un raisonnement qui se fonde sur les abus alors que la majorité des personnes utilise raisonnablement la médecine ?
N’y aurait-il pas indécence à demander une augmentation de revenus au moment où les retraités voient leurs pensions diminuer, où les salariés voient leurs salaires bloqués et sont inquiets de leur avenir ?
N’y aurait-il pas indécence à demander aux patients d’assurer la trésorerie du médecin, en allongeant les délais de remboursements, ceci uniquement pour financer les revendications de certains médecins ? Quand un salarié fait grève, il perd son salaire !
Le tiers-payant est une nécessité absolue pour la santé de nos concitoyens, déjà pratiquée par les pharmaciens, par les professions médicales dans les pays voisins.
Le tiers-payant c’est possible ! Nous le revendiquons !

Voir : Les étapes de la généralisation du tiers-payant

La Sécurité Sociale a 70 ans !

70ans secu La Sécurité Sociale c’est : En savoir +

  • La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) pour la branche Famille,
  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (Cnavts) pour la branche Retraite,
  • La Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) pour la branche Maladie,
  • L’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss) pour la branche Recouvrement.

« Il y a 70 ans naissait l’idée selon laquelle «chacun est responsable de tous», selon les mots de Saint-Exupéry. Cette idée est née de l’espoir d’un monde meilleur, dans un pays blessé, décidé à se relever des ruines. La solidarité, c’est une grande ambition. Celle d’une protection sociale pour tous les citoyens, à chaque étape de leur vie. A une époque où les peurs et les égoïsmes prospèrent, nos compatriotes n’ont pas toujours conscience de la chance et de la force que représente la Sécurité sociale. Notre devoir est donc d’agir, pour qu’elle demeure une promesse d’avenir pour la jeunesse. »
Marisol Touraine « lancement des 70 ans de la Sécurité sociale, le 5 mai 2015 ».